L'application myCAAMI sera indisponible ce samedi 3 décembre.

Pour un hiver sans souci

Le vent d’automne nous ramène doucement l’hiver. Petit à petit il fera plus froid et le temps viendra pour nous de rallumer nos chaudières.

Régulièrement, la presse se fait l’écho d’accidents impliquant des appareils de chauffage mal utilisés ou hors d’usage.

Chaque année dans notre pays, entre 30 et 50 personnes meurent ainsi victimes d’intoxication au monoxyde de carbone (gaz CO) dégagé par un appareil de chauffage à flamme ouverte. 

Ce gaz n’a ni couleur ni odeur et reste donc très discret. Les premiers signes d’’intoxication au gaz CO sont reconnaissables : la personne ressentira d’abord des maux de tête. Elle pourra ensuite avoir des nausées et éventuellement s’évanouir. Si rien n’est fait, la victime de l’intoxication risque de mourir faute d’oxygène.

Tout tourne autour de la ventilation! Faites une fois le tour des pièces de votre maison pour en vérifier l’aération/ventilation.

Nous vous donnons quelques bons conseils pour votre sécurité :

  • Vérifiez chaque pièce où fonctionne un chauffage d’appoint (à flamme ouverte). Il doit y avoir un système d’aération.
  • Faites nettoyer votre cheminée tous les ans par un ramoneur agréé : elle pourrait être bouchée (par exemple par un nid d’oiseau) et n’évacuerait alors plus les gaz de combustion.
  • Faites installer vos appareils de chauffage et chauffe-eaux par une personne agréée.
  • Si vous utilisez un chauffe-eau ou un chauffage dans votre salle de bain, la loi vous impose de placer une grille de 10/15cm dans la porte et sur le haut d’un des murs.
  • Tous vos appareils doivent être reliés à une cheminée ou disposer d’une évacuation vers l’extérieur. Il est interdit de placer plusieurs appareils sur une même cheminée !
  • Ne dormez jamais dans une pièce où fonctionne un appareil de chauffage à flamme ouverte.

L’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone est conseillée à proximité des chambres à coucher. Vous pouvez même envisager de placer ce type de détecteur à 5 – 6 mètres de l’appareil de chauffage lui-même.

Ces détecteurs ne remplacent cependant pas la prudence dans l’utilisation des appareils de chauffage fonctionnant par combustion (gaz, mazout, pétrole…).

Source: Fondation des brûlés

Un mode de vie sain