L'application myCAAMI sera indisponible ce samedi 3 décembre.

Trajet Retour au Travail

Vous êtes actuellement en incapacité de travail ? Vous pouvez volontairement demander de l’aide pour vous remettre sur le marché de l’emploi !

Voici comment bénéficier de ce trajet Retour au travail.

Un trajet Retour au travail (ReAT)?

Ce trajet volontaire vous propose un accompagnement adapté pour reprendre une activité professionnelle.

Il peut s’agir de (re)trouver un emploi adapté, un autre emploi ou une formation.

Qui peut bénéficier de ce trajet ?

Vous pouvez démarrer un trajet Retour au travail si le médecin-conseil de la CAAMI juge que vous avez les capacités physiques et mentales suffisantes pour recommencer à travailler.

Comment démarrer un trajet Retour au travail?

  • Soit vous en faites vous-même la demande auprès de notre coordinateur Retour au travail.
  • Soit le médecin-conseil vous oriente vers notre coordinateur Retour au travail pour un premier contact.

Comment cela se passe ?

A votre propre initiative

A n’importe quel moment de votre incapacité de travail, vous prenez contact avec .

Si nécessaire, vous recevrez ensuite un questionnaire Quickscan à compléter et à transmettre au médecin-conseil.

A la réception de votre questionnaire, le médecin-conseil fera une évaluation:

  • Votre état de santé ne permet pas de retour au travail ? Le trajet ne démarre pas…
  • Votre état de santé permet un retour au travail ? Votre trajet peut commencer.

Le coordinateur Retour au travail prendra contact avec vous maximum 1 mois après avoir reçu votre dossier validé de la part du médecin-conseil.

  • Si vous avez un contrat de travail, le coordinateur vous orientera, avec votre consentement et l’accompagnement nécessaire, vers le conseiller en prévention-médecin du travail en vue d’une demande de visite préalable ou du démarrage d’un trajet de réintégration auprès de votre employeur.
  • Si vous n’avez pas de contrat de travail ou si vous n’êtes pas orienté vers le conseiller en prévention-médecin du travail, après ce premier moment de contact, le coordinateur ReAT demande au médecin-conseil l’autorisation d’entamer un trajet ReAT sous sa propre coordination.

Si votre état de santé ne permet pas de retour au travail, le trajet ne démarre pas !

A l’initiative du médecin-conseil

Après 10 semaines d’incapacité de travail, le médecin-conseil vous adresse un questionnaire Quickscan que vous devez remplir et lui renvoyer.

Après 4 mois d’incapacité de travail, le médecin-conseil vous fixe un rendez-vous obligatoire. 

Il y fera une évaluation :

  • Votre état de santé ne permet pas de retour au travail ? Le trajet ne démarre pas…
  • Votre état de santé permet un retour au travail ? Votre trajet peut commencer.

Le coordinateur Retour au travail prendra contact avec vous maximum 1 mois après avoir reçu votre dossier validé de la part du médecin-conseil.

  • Si vous avez un contrat de travail, le coordinateur vous orientera, avec votre consentement et l’accompagnement nécessaire, vers le conseiller en prévention-médecin du travail en vue d’une demande de visite préalable ou du démarrage d’un trajet de réintégration auprès de votre employeur.
  • Si vous n’avez pas de contrat de travail ou si vous n’êtes pas orienté vers le conseiller en prévention-médecin du travail, après ce premier moment de contact, le coordinateur ReAT demande au médecin-conseil l’autorisation d’entamer un trajet ReAT sous sa propre coordination.

Si votre état de santé ne permet pas de retour au travail, le trajet ne démarre pas !

Qu’est-ce qu’un coordinateur de Retour au travail ?

Le coordinateur vous explique toutes les aides auxquelles vous avez droit. Il examine avec vous s’il est possible de (re)trouver un travail adapté /approprié.

Il vous aide dans le choix d’un autre travail ou dans la recherche d’une formation.

Contacter le coordinateur ?

Si vous voulez contacter un coordinateur, vous pouvez envoyer un mail avec votre numéro national (NISS) accompagné de votre question à backtowork@caami.be .

Toute la réglementation est disponible sur le site de l’INAMI.